fbpx

Book review : Twisted Tale Histoire éternelle

A tous les fans de la franchise Disney, voici peut-être votre prochaine lecture. L’auteur Liz Braswell a écrit, en collaboration avec Disney et Hachette livre, une version alternative de l’histoire de la Belle et la Bête.

La couverture du livre est fabuleusement démoniaque avec un gros titre qui indique au lecteur, quelle direction va prendre l’histoire ; ET SI LA MERE DE BELLE AVAIT MAUDIT LA BETE ?

L’histoire commence lorsque le père de Belle, Maurice, tombe amoureux d’une jeune fille adorable, douce et gentille. L’amour s’amplifie et les deux fondent une famille. On sait assez vite que la mère de Belle, Rosalind, est une enchanteresse dotée de pouvoirs magiques et très compétente dans la concoctions de sortilèges à base de plantes et d’herbes.

Les Magus, ces êtres magiques dont font partie les fées, les gobelins et les enchanteurs, sont accusés à tord d’apporter la Peste et toutes les autres maladies dans le Royaume. Persécutés, certains « disparaissent » à jamais sans laisser de traces et d’autres, comme les parents de Belle, décident de franchir les frontières pour refaire leur vie en sécurité, loin du Royaume.

Malgré de nombreuses visites de Rosalind au château, le roi et la reine refusent de protéger les Magus, qu’ils considèrent non-humains. Ils préfèrent ne pas se mêler des querelles entre habitants et ne s’inquiètent pas des disparitions des Magus. Rosalind les traite d’égoïstes et part furieuse du château. Elle est rappelée au château afin d’apporter son aide à la royauté atteinte de la Peste. Rosalind refuse de les aider, car ils ont accusés sa communauté d’êtres des traitres. Le roi et la reine succombent à la maladie et le prince héritier va devoir s’occuper de rétablir l’ordre des choses. Rosalind retente sa chance et espère tomber sur un jeune homme ouvert d’esprit, bon et généreux.

 

Pendant tout ce temps, Rosalind explique que la magie est une arme à double tranchant.

 

Ensuite, vient la partie très ressemblante au conte où Belle part sauver son père , disparu en forêt, et qui finit par être l’otage de la Bête dans le château. Toute cette partie est identique au film Disney ; Belle découvre le château, la bibliothèque et rencontre tous les personnages habitant le château. A la fin de cette partie, Belle tombe sur la rose enchantée qui perd ses pétales au fur et à mesure du temps qui passe. Elle touche la rose qui se décompose et devient poussière, ne laissant plus aucune chance à la Bête de rompre le sortilège. Une toile d’araignée énorme pousse rapidement autour du château, barricadant portes et fenêtres et emprisonnant tous les habitants sous un dôme de cristal et d’os.

Rapidement, le conte prend une toute nouvelle tournure, plus sombre et terrifiante. Belle reconnaît la rose et comprend que sa mère faisait pousser ces roses dans son jardin. Elle avoue être la fille de l’Enchanteresse. Ses souvenirs sont confus , embrumés… Pendant qu’elle fait connaissance des objets animés du château et qu’elle écoute toutes leurs histoires personnelles, une statue de lierre apparaît par moments dans les couloirs et lui indique quoi faire, sans piper mot afin de l’aider dans sa quête pour sauver le prince. Elle doit réorganiser ses pensées. Elle comprend qu’elle est la seule à pouvoir sauver la Bête et rompre la malédiction. Le château tremble et semble s’enfoncer dans le sol…La Belle et la Bête vont alors faire des recherches pour comprendre ce qui a bien pu se passer pour que l’Enchanteresse jette ce sort au prince âgé de seulement 11 ans .

 

Belle est un personnage percutant dans cette histoire. Gaston voulant la marier de force et elle qui s’enfuit de son mariage car refuse d’épouser cet homme arrogant et égoïste. Elle est douce et aime son père plus que tout au monde jusqu’à échanger sa propre vie contre la sienne. Intelligente et curieuse, elle n’arrête pas de lire et de s’instruire sur les contrés voisines et sur les différentes cultures. Elle cherche à partir à l’aventure et à vivre de nouvelles expériences, loin du train train quotidien. Elle montre de l’empathie envers la Bête, qui a perdu ses parents et elle se sent coupable du sort qui lui a été jeté. Elle arrive à voir outre l’apparence et s’attache à cet homme désespéré. Ce qui m’a plu c’est qu’elle arrive à remettre en question l’attitude de sa mère, des habitants du château et aussi de la bête, malgré toutes les souffrances de celle-ci, et qu’elle essaye de comprendre les réactions de chaque personne impliquée dans l’histoire.

Je ne vous en dirai pas plus afin de ne pas vous dévoiler trop de détails importants, mais sachez que j’ai adoré cette version alternative de la Belle et la Bête et que je ne manquerai pas de poursuivre la collection TWISTED TALES DE DISNEY

 

Read&Enjoy

Debora

 

Debora

Debora

29 💐Traveller ✈️Educator 🎈Reader & Manager of a little Book Club 📖 Mom👧👦

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.